Domaine Joly-De Lotbinière
Aller directement au contenu

Vous êtes ici : Accueil > Nouvelles > Des arbustes nains et des petits arbres

Des arbustes nains et des petits arbres

Des arbustes nains et des petits arbres

Bonjour à tous,

D'abord permettez-moi, à deux jours de Noël, de vous souhaiter une joyeuse fête de Noël, un beau réveillon et de beaux cadeaux.

Aujourd'hui, je vous parle de petits arbustes et d'un arbre de dimension restreinte pour les petits espaces.

La semaine passée, j'ai oublié de remercier mon ami-botaniste Camille Rousseau qui avait revu mon texte au niveau linguistique et qui a procédé aussi à la révision de cette infolettre.

La semaine prochaine, mon sujet traitera de la partie deux de mon herborisation aux Rapides-du-Diable l'été passé. Ce sera mon dernier sujet pour l'année 2015. Ensuite, nous serons en 2016.

Aujourd'hui, dans mes montagnes, il pleut. J'ai environ 7 cm de neige de protection au sol : c'est très peu. La température sera clémente pour les prochains jours. J'ai peur de perdre toute ma neige dans les prochains jours. La température la plus froide a été de - 10 C ici en décembre. C'est vraiment ce qu'on peut appeler un bel hiver.

La couverture de neige étant faible, j'ai peur à un froid sibérien après la période relativement chaude de prévue prochainement. On verra.

Bonne lecture,

Rock

Entête Rock Giguère

Date : 21 décembre 2015
Infolettre : 20151221

Des arbustes nains et des petits arbres

Les grands jardins sont une réalité du passé. En effet, les terrains offerts sur le marché sont plus petits. L'aménagement d'un petit coin de jardin requiert l'utilisation d'arbustes ou d'arbres dont la taille doit être limitée. Il faut aussi parfois optimiser l'espace dans nos platebandes avec des plantes à petit développement. Les plantes ligneuses de taille restreinte peuvent même servir de couvre-sol ou de haie basse. Je vous présente aujourd'hui des candidats idéals pour ces besoins.

Des jardineries vendent parfois des spécimens comme étant nains, mais attention ils peuvent atteindre des volumes qui ne correspondent pas à vos besoins. Si on fait les bons choix, les arbustes à petit développement ajoutent couleur et énergie à notre jardin, sans nous envahir.

Des arbustes nains et des petits arbres

Genista januensis subsp. lydia (Boiss.) Kit Tan & Ziel 2004 (Syn. Genista lydia Boiss. 1843), le genêt de Lydie

En 2004, suite à une réévaluation par des botanistes polonais de l'espèce lydia par rapport à l'espèce januensis, deux espèces méditerranéennes très proches l'une de l'autre, il a été jugé plus approprié d'attribuer à l'espèce lydia, le rang de sous-espèce de l'espèce januensis. On trouve ce genêt en Serbie, en Macédoine, en Bulgarie, en Grèce et en Turquie, à des altitudes variant entre 300 à 2 100 m (1 000 à 6 900 pi). Il pousse dans les pentes rocheuses sèches, dans les forêts mixtes et les pinèdes, sur des terres graveleuses et sur des sols calcaires. La forme de cet arbuste nain est très variable dans la nature : érigée ou prostrée, de grande dimension ou de taille naine. Les formes naines avec leur profusion de fleurs brillantes, doré jaune, avec des tiges ascendantes et prostrées, représentent un meilleur potentiel pour l'horticulture ornementale. Comme il fleurit sur le bois de l'année précédente, il faut le tailler tout de suite après la floraison si on veut contrôler son étalement. Ces arbustes rustiques, aux ports attrayants, sont des spécimens idéals comme couvre-sol dans une platebande ou dans un jardin de rocaille. Le genêt de Lydie a donné plusieurs sélections ornementales de valeur.

Genista januensis subsp. lydia Bangle® ’Select’ (Syn. Genista lydia Bangle® ’Select’)
Le genêt de Lydie Bangle® ’Select’

Cette sélection du genêt de Lydie peut atteindre 30 à 60 cm (12 à 24 po) de hauteur et 60 à 150 cm (2 à 5 pi) de largeur. En juin et juillet, Bangle® produit un déluge de fleurs dorées. Cet arbuste est rustique jusqu'en zone 3.

Le genêt de Lydie Bangle® ’Select’

Genista tinctoria L. 1753
Le genêt des teinturiers

Le genêt des teinturiers dans les prairies, les pâturages et les bois clairsemés jusqu'à une altitude de 1 800 m (5 900 pi). Cet arbuste au feuillage caduc présente un port buissonnant et arrondi. Il peut atteindre 60 à 90 cm (2 à 3 pi) de hauteur et 80 à 100 cm (32 à 39 po) de largeur. En juillet, il donne des grappes dressées de petites fleurs jaunes d'or, typique de la famille du pois. Il doit être placé au soleil. Parfaitement adapté à la sécheresse, il se contente d'un sol pauvre et bien drainé. Au début de la saison, on peut le tailler légèrement pour lui donner une belle forme. Le genêt des teinturiers est rustique jusqu'en zone 3.

Le genêt des teinturiers

Cytisus purpureus 'Atropurpureus',
Le cytise pourpre

Le cytise, appartenant à la famille des Fabacées, est une espèce proche des genêts (Genista). Le cytise pourpre est originaire des Alpes et des Balkans. La sélection 'Atropurpureus' forme un petit arbuste étalé et bien ramifié, qui atteint entre 45 à 60 cm (18 à 24 po) de hauteur et 60 à 80 cm (24 à 32 po) d'étalement. En mai et en juin, ce cytise produit des fleurs rose foncé. Cet arbuste, au feuillage caduc, se cultive au plein soleil, dans un sol léger et plutôt pauvre. Il est rustique jusqu'en zone 3.

Cytisus purpureus 'Atropurpureus',

Le cytise pourpre

Ephedra regeliana Florin 1933
L'éphèdre de Regel

Ce petit arbuste, appartenant à la famille des Éphrédacées, est originaire des pentes rocheuses de l'Asie tempérée et himalayenne. Il pousse à des altitudes variant entre 700 à 3 800 m (2 300 à 12 500 pi). Le genre Ephedra est le seul genre de la famille des Éphrédacées. L'éphèdre de Regel mesure environ 15 cm (6 po) de hauteur. Ses tiges feuillues ressemblent au début de la saison à une petite prêle. C'est une plante couvre-sol naine qui donne des fleurs jaunes. Pour qu'elle donne une bonne performance, il faut la placer au soleil, dans un endroit chaud et dans un sol bien drainé. Cette plante est rustique jusqu'en zone 3.

Ephedra regeliana Florin 1933

Salix boydii E. F. Linton 1913
Le saule de Boyd

Le saule de Boyd, au feuillage caduc et au port érigé, arbore des petites feuilles rondes gris vert. Le dessus des feuilles de cet arbuste nain est rugueux et duveteux alors que le dessous est blanchâtre et laineux. L'arbuste donne rarement des chatons, mais j'en ai observé quelques-uns certains printemps. En dix ans, sa taille se limite à 30 cm (12 po) de hauteur et 25 cm (10 po) de largeur. En culture, il atteint très rarement 1 m (3 pi), même après des décennies. Il devient tortueux avec l'âge. Sa croissance très lente et sa forme naine naturelle le prédestine pour les auges, les jardins alpins et les rocailles. Ce saule peut être placé en plein soleil ou sous une ombre partielle, dans un sol bien drainé, humide, si le drainage est bon. Cet arbuste est rustique jusqu'en zone 3.

Selon plusieurs experts, ce saule serait un hybride entre le saule des Lapons (Salix lapponum), un arbuste des lieux humides des régions froides, et le saule réticulé (Salix reticulta), un saule nain qui ne craint pas non plus le froid. Le seul spécimen trouvé dans la nature a été repéré dans les années 1870 par le jardinier et botaniste écossais William Brack Boyd (1831-1918), dans la région d'Angus en Écosse. Le botaniste Linton a décrit la plante en 1913 et a nommé l'espèce en l'honneur de Boyd qui avait cultivé cette plante dans son jardin. Seule la forme femelle est connue.

Le saule de Boyd a reçu un Award of Garden Merit de la Royal Horticultural Society.

Salix boydii E. F. Linton 1913
Photo dans mon jardin. Ce saule de Boyd a été acheté au Jardin de Jean-Pierre
le 3 juin 2010. En 2015, il présente cette forme.

Salix boydii E. F. Linton 1913. La production de chatons est rare. Photo prise dans mon jardin le 21 mai 2013.
Salix boydii E. F. Linton 1913. La production de chatons est rare. Photo prise dans mon jardin le 21 mai 2013.

Salix boydii E. F. Linton 1913. Photo prise le 19 juin 2011.
Photo prise le 19 juin 2011.

Salix repens L.753
Le saule rampant, le saule argenté

Ce saule est originaire des marécages, des bordures riveraines, des tourbières et des prés humides de l'Europe. On en trouve aussi dans des prairies de moyenne montagne. Ses branches étalées et légèrement arquées, portent des feuilles elliptiques glauques et veloutées. Cet arbuste nain donne des chatons argentés à l’apparition des feuilles. Le saule rampant peut atteindre 40 à 70 cm (16 à 28 po) de hauteur et entre 1,5 et 2 m (5 à 6 pi) d'étalement. Il peut être cultivé au soleil ou à la mi-ombre. Ce saule peut servir de couvre-sol. Le saule rampant est rustique jusqu'en zone 3.

Salix repens L.753

Mon saule rampant, acheté aux Floralies Jouvence à Québec, pousse chez-moi depuis le 13 septembre 1999.
Mon saule rampant, acheté aux Floralies Jouvence à Québec, pousse chez-moi depuis le 13 septembre 1999.

Salix retusa L. 1763
Le saule à feuilles émoussées, le saule à feuilles tronquées, le saule émoussé, le saule à feuilles rétuses

Cet autre petit saule, au port rampant, est originaire de l'Europe où il pousse sur des rochers et des gazons humides situés à des altitudes de 1 200 à 3 000 m (4 000 à 9 900 m), notamment dans le Jura, les Alpes et les Pyrénées. Ses petites feuilles vertes sont brillantes et non duveteuses. Elles mesurent entre 1 à 2 cm (1/3 à ¾ po) de longueur. À l'automne, elles prennent une teinte jaunâtre.

Salix retusa L. 1763
La photo des chatons du saule à feuilles émoussées, prise chez-moi le 26 mai 2014.

Dans la nature, la hauteur de ce saule alpin demeure souvent à moins de 10 cm (4 po) du sol. En culture, il a tendance à perdre sa forme compacte, dépendamment de la richesse du sol, et peut atteindre alors de 10 à 30 cm (4 à 12 po) de hauteur. Cet arbuste nain préfère une exposition ensoleillée. Il tolère presque tous les types de sol. Le saule à feuilles émoussées est rustique jusqu'en zone 3.

Le saule à feuilles émoussées

Les espèces alpines, comme le saule à feuilles émoussées, nécessitent un sol bien drainé, Sur cette photo prise dans mon jardin le premier juin 2015, on voit un plant ... de quatre ans. En effet, ce petit arbuste, acheté à la Société des plantes alpines du Québec, pousse chez-moi depuis le 25 mai 2012. Il est vrai qu'il était très petit lors de son achat.

Salix nakamurana Koidz, 1913 (Syn. Salix yezoalpina Koiidz. 1916)
Le saule alpin nain de Yezo, le saule des montagnes d’Hokkaido, le saule alpin d’Hokkaido

Ce saule est originaire des pentes montagneuses d'Hokkaido, au Nord du Japon. Il pousse dans des sols très pauvres. Ses branches rampent lentement dans les crevasses ou sur les rochers. C'est un arbuste au feuillage caduc et à la forme prostrée. Ses branches sont teintes de brun rouge. Ses feuilles ovales, mesurant entre 2,5 à 5 cm (1 à 2 po), sont couvertes d'un duvet soyeux blanc. Elles deviennent vert foncé en été et prennent une teinte jaunâtre à l'automne. Au printemps, il donne des chatons jaunes de 5 cm (2 po) de longueur. Ce saule rampant peut atteindre 15 à 20 cm (6 à 8 po) de hauteur et entre 30 à 200 cm (1 à 6 pi) d'étalement. C'est une plante idéale pour former un couvre-sol. Le saule alpin nain de Yezo est rustique jusqu'en zone 3.

Salix nakamurana Koidz, 1913 (Syn. Salix yezoalpina Koiidz. 1916)

Vaccinium vitis-idaea L. 1753 (Syn. Vaccinium vitis-idaea subsp. minus (Lodd., G. Lodd. & W. Lodd.) Hultén 1937)
L'airelle rouge, l'airelle, l'airelle de montagne, l’airelle du mont Ida, l'airelle ponctuée, l’airelle vigne d’Ida, la myrtille rouge, la petite airelle
Mountain cranberry, dry ground cranberry, foxberry, lingberry, lingonberry, northern mountain cranberry, partridgeberry, rock cranberry

Originaire principalement de l'est de l'Amérique du Nord, l'airelle vigne d'Ida naine est un petit arbuste nain et tapissant. Ce petit couvre-sol produit au printemps des fleurs en forme de clochette, blanches à roses, qui se transforment ensuite en de petites baies rouges au goût acidulé, mais comestibles. Son feuillage est composé de petites feuilles de forme ovale d'un beau vert foncé lustré mesurant environ 1 cm (½ po) de longueur. Cet arbuste rampant se cultive au soleil, à la mi-ombre et à l'ombre, dans un sol pauvre, acide, frais et bien drainé. Son enracinement est superficiel. La hauteur de l'airelle vigne d'Ida naine est souvent en-dessous de 8 cm (3 po). Le plant est rustique jusqu'en zone 2.

Vaccinium vitis-idaea L. 1753

Berberis thunbergii Golden Nugget™ 'Monlers' PP9577
L'épine-vinette Golden Nugget™

L'épine-vinette Golden Nugget™ est un arbuste à petit développement qui atteint 15 à 30 cm (6 à 12 po) de hauteur et 30 à 45 cm (12 à 18 po) de largeur. Ses tiges sont épineuses. Les feuilles jaune doré de cette épine-vinette ne brûlent pas au soleil et conservent bien leur couleur jusqu'à l'automne. Les feuilles émergentes sont teintées légèrement d'orange. En mai et en juin, cet arbuste donne des fleurs jaunes, qui ne sont pas très spectaculaires. Bien ramifié et compact, au port arrondi, il peut être cultivé au plein soleil ou à la mi-ombre. Dans une situation bien ensoleillée, la coloration des feuilles est plus intense et sa production de baies rouges, qui survient en septembre, est plus abondante. Ses petites feuilles ovales deviennent orange à l'automne. Golden Nugget™ apprécie un sol moyennement riche et bien drainé. Il est tolérant à la sécheresse une fois bien établi. Cette sélection est rustique jusqu'en zone 3.

L'épine-vinette Golden Nugget™

Nous avons été incapables pendant longtemps de cultiver et d’apprécier la beauté décorative de l’épine-vinette au Québec, parce qu’on avait trouvé sur quelques spécimens la présence d’un champignon, la rouille noire (Puccinia graminis), qui infecte les cultures céréalières. L’épine-vinette et plusieurs de ses cultivars sont maintenant réhabilités, car ceux-ci ne sont finalement pas les vecteurs de cette maladie fongique ou du moins y sont résistants.

Berberis thunbergii ‘Concorde’
L’épine-vinette ‘Concorde’

Cet arbuste nain, de forme globulaire, ne mesure que 30 à 60 cm (1 à 2 pi) de hauteur et de largeur. Ses tiges sont épineuses. Son feuillage caduc, très dense, est composé de feuilles ovales, de couleur marron pourpre. Les fleurs jaunes de ce petit arbuste, qui apparaissent au milieu du printemps sont à peine visible. Il produit des fruits rouge écarlate à l'automne. Cette épine-vinette est idéale pour constituer des haies basses. Cette sélection est rustique jusqu'en zone 3.

Berberis thunbergii ‘Concorde’

Paxistima canbyi A. Gray 1873
La pachistime de Canby

Cet arbuste rampant et au feuillage persistant est originaire de l'est des États-Unis, dans la chaîne de montagnes des Appalaches. La plupart du temps, ce célastracée pousse sur des sols calcaires et des escarpements rocheux. Ses tiges sont fines et flexibles. Les feuilles sont vert foncé lustré et deviennent vert cuivre à bronze en hiver. C'et arbuste de croissance lente peut atteindre 15 à 30 cm (6 à 12 po) de hauteur et 1 à 1,2 m (3 à 4 pi) d'étalement. On peut cultiver le pachitisme de Canby au soleil ou à la mi-ombre, dans un sol humide et frais, mais bien drainé. Il est rustique jusqu'en zone 3. Le nom de l'espèce honore le botaniste amateur et récolteur de plantes étasunien William Marriott Canby (1831-1904), qui aurait découvert cette espèce indigène dans la nature.

La pachistime de Canby

Spiraea japonica ‘Crispa’
La spirée japonaise crispée

Cette spirée forme une un arbuste compact, au port arrondi, qui se développe lentement. Ses tiges, de couleur marron, sont légèrement ascendantes. Les feuilles originales de cet arbuste au feuillage caduc sont tordues et dentées, ce qui lui donne un charme particulier. Lorsqu'elles sont jeunes les feuilles sont teintes de bordeaux. Parfois, elles présentent des panachures roses et blanches. En juillet et en août, cette rosacée donne des corymbes de fleurs de couleur rose rouge à pourpre foncé. La hauteur du plant varie entre 50 cm à 70 cm (20 à 28 po) et son étalement peut atteindre 60 à 80 cm (24 à 32 po). Il peut se cultiver au soleil ou à la mi-ombre. Cette spirée est rustique jusqu'en zone 3.

La spirée japonaise crispée

Malus Pom’Zai® ’Courtabri’
Le pommetier Pom’Zai® ’Courtabri’

Pom’Zai® est un arbre de petite taille, à croissance lente et au port compact. Sa forme est bien érigée et plutôt arrondie. En mai et au début de juin, ce pommier d'ornement nain au feuillage caduc produit des boutons floraux rose rouge qui se transforment ensuite en de jolies fleurs à cinq pétales blanc rosé. Des petites pommes orange apparaissent à partir du mois d'août et persistent assez longtemps sur l'arbre. Ses feuilles vertes, ovales et pointues, prennent une teinte jaunâtre à l'automne. Cette rosacée se développe bien dans un sol bien drainé, frais et riche en humus. On devrait planter ce spécimen au soleil. Pom’Zai® peut atteindre 1 à 2 m (3 à 6 pi) de hauteur. C'est le plus petit des pommiers dits décoratifs. Cette sélection est rustique jusqu'en zone 3.

Le pommetier Pom’Zai® ’Courtabri’

Note : Les photos des plantes qui ont fait l’objet de cette infolettre sont ou seront disponibles sous peu sur le site : www.millettephotosdeplantes.com.

Au plaisir !!!!!! Enjoy !!!!!!!!

Rock Giguère
2015-12-21

« Retour

Explorer, découvrir et se divertir

Endroit de prédilection pour tous les amateurs de patrimoine, de jardins, de culture, de photographie et de détente, le Domaine Joly-De Lotbinière vous propose une remarquable rencontre avec l'histoire et la nature, un pique-nique sous les arbres centenaires, une promenade au cœur de magnifiques jardins, une randonnée en forêt, une balade-découverte au bord du fleuve et plus encore...

Pour information

  • Téléphone : 418 926-2462
  • Télécopieur : 418 926-2525

Abonnez-vous à l'infolettre



Imprimer

Suivez-nous sur


Domaine Joly-De Lotbinière
7015, route Pointe Platon, C. P. 1000
Sainte-Croix, Québec, Canada
G0S 2H0
Téléphone : 418 926-2462
Télécopieur : 418 926-2525
Courriel :

Imprimé le : 27 septembre 2016