Domaine Joly-De Lotbinière
Aller directement au contenu

Vous êtes ici : Accueil > Nouvelles > Des beautés indéniables : les primevères auricules

Des beautés indéniables : les primevères auricules

Entête Rock Giguère
Bonjour à tous,

J'ai vu mes premières primevères dites auricula au Jardin botanique de Montréal, plus précisément à l'Alpinum. Mon ami Gaston Hould, de Saint-Basile-le-Grand, possédait aussi deux ou trois belles talles dans son jardin alpin situé dans un coin ombragé à l'arrière de sa maison. Mon ami Gaétan Chabot, un jardinier courageux cultivant à 500 mètres d'altitude dans les Appalaches, m'a aussi ébahi avec quelques floraisons doubles de ces beautés d'origine alpine. Mais c'est lorsque j'ai vu les coloris éblouissants et variés de la floraison de ces primevères à Matane que j'ai vraiment constaté que leur culture était non seulement possible au Québec, mais pouvait y donner des performance surprenantes et les teintes merveilleuses que je voyais dans les livres anglais.

Primula auricula hybride, jardin de Gaston Hould à Saint-Basile-le-Grand, 2008-06-01
Primula auricula hybride, jardin de Gaston Hould à Saint-Basile-le-Grand, 2008-06-01

Joyaux des jardins victoriens, ces plantes font tranquillement un retour au jardin en Angleterre, aux États-Unis et en Allemagne. Ce n'est pas l'hybridation récente qui provoque ce nouvel engouement, mais plutôt le retour de certaines sélections fort spectaculaires. Aujourd'hui, la culture in vitro permet aussi de produire les quantités requises pour leur commercialisation.

Primula auricula
La primevère auricule

La primevère auricule, aussi appelée oreille d’ours et auricule, est une primevère montagnarde originaire des Alpes, du Jura, des Vosges et des Tatras. Pour s’adapter à l’altitude, cette plante a développé des feuilles coriaces et épaisses en rosette, un peu à la manière des plantes grasses. Ses feuilles vert bleuté et duveteuses sont formées d’une pulpe aqueuse, qui constitue un réservoir d’eau permettant à la plante de bien résister à la sécheresse. L'espèce type produit des fleurs jaunes. Une exposition plutôt ombragée lui convient mieux cependant qu’un endroit qui reçoit le fort ensoleillement de l’après-midi. On cultive la primevère auricule dans un sol frais, mais bien drainé. L'espèce est très rustique.

Primula auricula acquise sous le nom de Primula auricula subsp. bauhini un synonyme aujourd'hui de Primula auricula, jardin de Mildred à Matane, 2014-06-10.
Primula auricula acquise sous le nom de Primula auricula subsp. bauhini un synonyme aujourd'hui de Primula auricula, jardin de Mildred à Matane, 2014-06-10.

Les premiers pas

Les premières primevères auricules qui furent cultivées étaient des plantes conçues pour les parterres (Border) et c’est à partir de ces primevères auricules que toutes les sélections actuelles sont issues. Les primevères auricules de parterre n’avaient pas à être conformes aux normes des collectionneurs, comme ce fut le cas lorsque cette plante devint une plante de luxe et de richesse pour ces derniers. Lors de ces temps de gloire en fleuristerie, elles furent sélectionnées selon des conditions de perfection requises pour leur structure et leur coloration, l’éclat de leur beauté, la production de plusieurs hampes florales ou pour la douceur de leur parfum plutôt que selon les critères d’antan comme leur capacité à s’adapter aux jardins extérieurs,.

Malheureusement, avec les années, un certain nombre de cultivars qui ne rejoignaient pas le standard d’une fleur de collection ou d'exposition, furent placés dans la catégorie des auricules de bordure. C’est pourquoi, même si plusieurs sélections des fleuristes font partie des collections nationales en Angleterre, elles ne sont pas présentées par les marchands spécialisés dans la vente des primevères auricules qui préfèrent n’offrir que celles qui performent bien à l’extérieur, selon leur expertise.

La dénomination botanique auricula

Les hybrides qui sont identifiées aujourd'hui comme appartenant à l'espèce auricula proviennent en fait de diverses espèces du genre Primula. On pense d'ailleurs que plusieurs dérivent d'un hybride naturel, le primevère pubescent (Primula pubescens Loisel. 1806), un croisement entre Primula auricula et Primula rubra Honck. 1782 une primevère à fleurs rouges ou pourpres.

Leurs ancêtres étant communs, la ligne séparant les primevères auricules de parterre et les sélections de primevères pubescents (Primula x pubescens) obtenues après de nombreuses hybridations est souvent remise en question. Les primevères de type pubescent avec leurs plus petites fleurs sur des plants de plus petite taille sont mieux adaptées à la culture dans les jardins de crevasses. C’est pourquoi certains catalogues les identifient pour guider les acheteurs vers ces plants qui conviennent mieux aux conditions de jardinage.

Primula pubescens Exhibition Blue™ 'Exhibition Blau', jardin de Mildred à Matane, 2014-06-10.
Primula pubescens Exhibition Blue™ 'Exhibition Blau', jardin de Mildred à Matane, 2014-06-10.

La sélection Exhibition Blue™ 'Exhibition Blau' forme une rosette de feuilles épaisses et cireuses. Elle produit des grappes de fleurs parfumées aux teintes de bleu et de violet. Le cœur de la fleur est blanc crème. Le plant peut atteindre 15 à 20 cmde hauteur et de largeur. Cette plante tolère le plein soleil dans les régions fraîches comme à Matane. La série Exhibition, provenant du grainetier allemand Jelitto Perennial Seeds, a été introduite en 1997. Ce primevère est facile de culture.

La classification des primevères auricules

Afin de s'y retrouver parmi la panoplie d'hybrides auricula développés depuis plus de 350 ans, une classification a été élaborée par la société anglaise The National Auricula and Primula Society. Le tableau qui suit identifie les types de primevères auricules établis par cette société, mais il a été surtout conçu pour aider à choisir le bon cultivar et éviter certaines erreurs qui peuvent décourager certains jardiniers au niveau de leur culture dans nos jardins. Les sélections recommandées et illustrées ont toutes faites leur preuve au Québec.

  1. Les auricules alpines aussi appelées concordes ou ombrées : pas de farine sur les fleurs et les feuilles, cœur doré, jaune, blanc ou crème, une partie foncée ou dégradée sur les pétales. Ces primevères conviennent parfaitement pour la culture à l'extérieur dans nos jardins, car ce sont ces hybrides qui se rapprochent le plus des formes indigènes du Primula auricula. Quelques sélections : 'Argus', 'Andrea Julie' et 'Indian Love Call'.
  2. Les auricules de parterre : fleurs très parfumées, parfois de la farine sur les fleurs et les feuilles. Ces primevères se cultivent aussi bien au jardin qu'en pot. Ces plantes robustes ont été hybridées pour donner une bonne performance à l'extérieur. Les fleurs de ce groupe sont généralement plus grosses que celles des autres types, moins délicates et leurs pétales ne présentent pas de nuance. Le feuillage de certaines est quelque peu farineux. La plupart donnent des fleurs parfumées. Une sélection : 'Purple Velvet'.
  3. Les auricules à fleurs doubles : fleurs doubles, avec ou sans farine. Le centre de la fleur n'est pas visible : les pétales doivent le couvrir. Malgré leur apparence plus raffinée, ces auricules sont des plantes faciles de culture pour les débutants autant au jardin qu'en contenant. Ces joyaux floraux commencent à être redécouverts par les jardiniers. Des sélections : 'Arctic Fox', 'Brownie', 'Emily P', 'Forest Sunburst', 'Fred Booley', 'Shalford', 'Susannah' et 'Sword'.
  4. Les auricules d'exposition ou de collection : les lisérées (Edged), les bizarres (Fancies), les rayées (Stripes), les pures (Selfs) : en général, ces primevères sont plus difficiles de culture en pleine terre. Certaines se sont bien adaptées à nos jardins québécois.

    - Les lisérées (Edged) : les pétales prennent l'aspect de feuilles, les liserés peuvent être verts, gris ou blancs. Ces primevères sont la crème des hybrides d'auricules que nous pouvons cultiver. On distingue les liserés verts et les liserés gris qui sont habituellement farinés. Ces formes présentent un centre blanc. Le corps de la fleur est noirâtre. Des sélections : 'Serenity' et 'Silver Ways'.
    - Les bizarres (Fancies) aussi connues comme spéciales ou hors du commun : comme ces hybrides ne sont pas conformes à aucune catégorie, on les regroupe sous celle-ci. Quelques sélections : '2nd Vic', 'Bizarre', 'Hinton Fields', 'Parakeet' et 'Star Wars'.
    - Les rayées (Stripes) aussi appelées panachées: les pétales sont rayés en bordure. Habituellement ce sont des plants vigoureux à la floraison prolifique. Des sélections : 'Arundel Stripe', 'Orwell Tiger' et 'Pinstripe'.
    - Les pures (Selfs) : un cercle farineux au centre, toutes les couleurs sont permises, les pétales présentent une couleur uniforme. Ces hybrides préfèrent généralement être cultivés en pot, à l'abri. Des sélections : 'Brazil' et 'Everest Blue'.

NOTE : Les sélections recommandées ne sont là que pour guider le jardinier qui veut éviter des erreurs. D'autres hybrides sont actuellement en essai au Québec et devraient être aussi méritoires.

1. Les auricules alpines aussi appelées concordes ou ombrées : pas de farine sur les fleurs et les feuilles, cœur doré, jaune, blanc ou crème, une partie foncée ou dégradée sur les pétales. Ces primevères conviennent parfaitement pour la culture à l'extérieur dans nos jardins, car ce sont ces hybrides qui se rapprochent le plus des formes indigènes du Primula auricula.

Primula auricula ’Andrea Julie’ (Derek Telford, Royaume-Uni) auricule alpine à cœur doré, dans le jardin de Mildred à Matane, 2014-06-10.
Primula auricula ’Andrea Julie’ (Derek Telford, Royaume-Uni) auricule alpine à cœur doré, dans le jardin de Mildred à Matane, 2014-06-10.

Primula auricula 'Indian Love Call' (Derek Telford, 1990), auricule alpine à cœur doré, dans le jardin de Mildred
Primula auricula 'Indian Love Call' (Derek Telford, 1990), auricule alpine à cœur doré, dans le jardin de Mildred à Matane, 2014-06-10.

https://fbcdn-sphotos-d-a.akamaihd.net/hphotos-ak-xap1/v/t1.0-9/s480x480/10915150_766193990138802_5586687628753813962_n.jpg?oh=184590a7c0a006af75f350aae7005b2c&oe=55352693&__gda__=1430356429_e4ab04c18cf4cbb3b137e2b578c28098
Primula auricula 'Argus', (J.J. Keen, Royaume-Uni, 1889), auricule alpine à cœur blanc, dans le jardin de Gaston Hould à Saint-Basile-le-Grand, 2008-06-01

Primula auricula 'Argus'

2. Les auricules de parterre : fleurs très parfumées, parfois de la farine sur les fleurs et les feuilles. Ces primevères se cultivent aussi bien au jardin qu'en pot. Ces plantes robustes ont été hybridées pour donner une bonne performance à l'extérieur. Les fleurs de ce groupe sont généralement plus grosses que celles des autres types, moins délicates et leurs pétales ne présentent pas de nuance. Le feuillage de certaines est quelque peu farineux. La plupart donnent des fleurs parfumées. Une sélection : 'Purple Velvet'.

Primula auricula 'Purple Velvet' auricule de parterre, jardin de Manu à Matane, 2011-06-07.
Primula auricula 'Purple Velvet' auricule de parterre, jardin de Manu à Matane, 2011-06-07.

3. Les auricules à fleurs doubles : fleurs doubles, avec ou sans farine. Le centre de la fleur n'est pas visible : les pétales doivent le couvrir. Malgré leur apparence plus raffinée, ces auricules sont des plantes faciles de culture pour les débutants autant au jardin qu'en contenant. Ces joyaux floraux commencent à être redécouverts par les jardiniers. Des sélections : 'Arctic Fox', 'Brownie', 'Emily P', 'Forest Sunburst', 'Fred Booley', 'Shalford', 'Susannah' et 'Sword'.

Primula auricula ’Susannah’ (Allan Hawkes, circa 1960), jardin de Manu à Matane, 2014-06-10.
Primula auricula ’Susannah’ (Allan Hawkes, circa 1960), jardin de Manu à Matane, 2014-06-10.

Primula auricula ’Shalford’ (W. Hecker, 1965) auricule à fleurs doubles, jardin de Mildred à Matane, 2014-06-10.
Primula auricula ’Shalford’ (W. Hecker, 1965) auricule à fleurs doubles, jardin de Mildred à Matane, 2014-06-10.

Primula auricula 'Emily P' (Dan Peterson), auricule à fleurs doubles, jardin de Mildred à Matane, 2009-06-11.
Primula auricula 'Emily P' (Dan Peterson), auricule à fleurs doubles, jardin de Mildred à Matane, 2009-06-11.

Primula auricula ’Brownie’ (Tim Coop, Royaume-Uni, 1992) auricule à fleurs doubles, jardin de Mildred à Matane, 2009-06-11.
Primula auricula ’Brownie’ (Tim Coop, Royaume-Uni, 1992) auricule à fleurs doubles, jardin de Mildred à Matane, 2009-06-11.

Primula auricula ’Arctic Fox’ (Linda Tinnity et Jim Fox) auricule à fleurs doubles, jardin de Rock Giguère à Sainte-Aurélie, 2012-06-06.
Primula auricula ’Arctic Fox’ (Linda Tinnity et Jim Fox) auricule à fleurs doubles, jardin de Rock Giguère à Sainte-Aurélie, 2012-06-06.

Primula auricula ’Forest Sunburst’ (Richard Austin) auricule à fleurs doubles, jardin de Manu à Matane,
Primula auricula ’Forest Sunburst’ (Richard Austin) auricule à fleurs doubles, jardin de Manu à Matane, 2014-06-10.

Primula auricula 'Forest Twilight' (Richard Austin) auricule à fleurs doubles, jardin de Manu à Matane, 2014-06-09.
Primula auricula 'Forest Twilight' (Richard Austin) auricule à fleurs doubles, jardin de Manu à Matane, 2014-06-09.

 Primula auricula ’Sword’ (Derek Salt, ’Fleminghouse’ x ’Prague’) auricule à fleurs doubles, jardin de Manu à Matane, 2014-06-10.
Primula auricula ’Sword’ (Derek Salt, ’Fleminghouse’ x ’Prague’) auricule à fleurs doubles, jardin de Manu à Matane, 2014-06-10.

Primula auricula ’Fred Booley’ (Derek Salt, Royaume-Uni, 1999, ’Quatro’ x ’Sarah Lodge’)
Primula auricula ’Fred Booley’ (Derek Salt, Royaume-Uni, 1999, ’Quatro’ x ’Sarah Lodge’) auricule à fleurs doubles, jardin de Gaétan et Monique à Sainte Sabine, 2010-06-02.


Primula auricula ’Fred Booley’ (Derek Salt, Royaume-Uni, 1999, ’Quatro’ x ’Sarah Lodge’) auricule à fleurs doubles, jardin de Gaétan et Monique à Sainte Sabine, 2009-06-23.

4. a) Les auricules d'exposition ou de collection Les lisérés (Edged) : les pétales prennent l'aspect de feuilles, les liserés peuvent être verts, gris ou blancs. Ces primevères sont la crème des hybrides d'auricules que nous pouvons cultiver. On distingue les liserés verts et les liserés gris qui sont habituellement farinés. Ces formes présentent un centre blanc. Le corps de la fleur est noirâtre. Des sélections : 'Serenity' et 'Silver Ways'.

Primula auricula 'Serenity' auricule d'exposition ou de collection Les lisérés à liséré vert, jardin de Mildred à Matane, 2014-06-10.
Primula auricula 'Serenity' auricule d'exposition ou de collection Les lisérés à liséré vert, jardin de Mildred à Matane, 2014-06-10.

Primula auricula 'Silver Ways', jardin de Mildred à Matane, 2013-06-11.
Primula auricula 'Silver Ways', jardin de Mildred à Matane, 2013-06-11.

4. b) Les auricules d'exposition ou de collection les bizarres (Fancies) aussi connues comme spéciales ou hors du commun : comme ces hybrides ne sont pas conformes à aucune catégorie, on les regroupe sous cette catégorie. Quelques sélections : '2nd Vic', 'Bizarre', 'Hinton Fields', 'Parakeet' et 'Star Wars'.

Primula auricula 'Hinton Fields' (A. J. Martin, c. 1967) auricule d'exposition ou de collection les bizarres,
Primula auricula 'Hinton Fields' (A. J. Martin, c. 1967) auricule d'exposition ou de collection les bizarres, jardin alpin de Manu à Matane, 2014-06-10.

Primula auricula 'Parakeet' auricule d'exposition ou de collection les bizarres, jardin de Mildred à Matane,
Primula auricula 'Parakeet' auricule d'exposition ou de collection les bizarres, jardin de Mildred à Matane, 2013-06-11.

Primula auricula 'Bizarre' auricule d'exposition ou de collection les bizarres, jardin de Mildred à Matane,
Primula auricula 'Bizarre' auricule d'exposition ou de collection les bizarres, jardin de Mildred à Matane, 2014-06-10.

Primula auricula ’2nd Vic’ auricule d'exposition ou de collection les bizarres, jardin de Mildred, 2014-06-10.
Primula auricula ’2nd Vic’ auricule d'exposition ou de collection les bizarres, jardin de Mildred, 2014-06-10.

Primula auricula 'Star Wars' (Tim Coop) auricule d'exposition ou de collection les bizarres, jardin de Manu à Matane, 2011-06-08.
Primula auricula 'Star Wars' (Tim Coop) auricule d'exposition ou de collection les bizarres, jardin de Manu à Matane, 2011-06-08.

Les primevères auricules : des plantes vénérées

Les primevères d'exposition ou de collection les bizarres nous rappellent que ces plantes ont été vénérées par les herboristes, par les fleuristes, par les botanistes, par les peintres, par les classes aisées, par les duchesses, par les rois, par plusieurs gens curieux, enfin par une panoplie d'amateurs passionnés depuis le 15e siècle.

Plusieurs collectionneurs furent épris des primevères auricules au 16e siècle. C'est cependant au 17e siècle, lorsque les nouvelles formes fort colorées de la primevère auricule sauvage se mirent à avoir du succès, qu'on lui voua un véritable culte, qui peut se comparer à la «tulipomanie». À ce moment, les fleuristes amélioraient sans cesse l'espèce type. Les premières sociétés de fleuristes furent formées à partir de 1630. À cette époque, l'horticulture était la distraction la plus généralement adoptée. Souvent, les fleurs qui présentaient une certaine bizarrerie obtenaient la préférence des plus passionnés. Il faut rappeler que les nouvelles formes étaient obtenues par semis.

La National Auricula and Primula Society fut fondée en 1873 en Angleterre. Une société visant les mêmes intérêts fut créée en 1941 aux États-Unis.

Comme on le voit, les primevères d'exposition ou de collection d'aujourd'hui sont le résultat d'une longue histoire. Elles ont fait l'objet de caractères jugés indispensables pour devenir des primevères auricules de toute beauté : une hampe florale forte, une large ombelle, une grande corolle, une gorge ronde et bien développée et surtout, des couleurs vives. Les corolles se nuancent de toutes les couleurs aujourd'hui pour notre plus grand plaisir.

4. c) Les auricules d'exposition ou de collection les rayées (Stripes) aussi appelées panachées: les pétales sont rayés en bordure. Habituellement ce sont des plants vigoureux à la floraison prolifique. Des sélections : 'Arundel Stripe', 'Orwell Tiger' et 'Pinstripe'.

Primula auricula ‘Arundel Stripe’
La primevère auricule ‘Arundel Stripe’

La primevère auricule ‘Arundel Stripe’, aussi appelée ‘Arundel’, produit des ombelles de fleurs marron rayées de rouge et de blanc gris au printemps. Ses fleurs, très originales, arborent un cœur jaunâtre, auréolé de blanc. Le dessin des fleurs de cette primevère de collection étonne et passionne tous les jardiniers qui la voient en floraison pour la première fois. Ses fleurs dégagent un parfum épicé très agréable. Le plant forme une rosette de feuilles gris vert pâle pouvant mesurer 10 à15 cmde hauteur et25 cmd’étalement.

Cette primevère est la création de l’hybrideur Ray Downard suite à un croisement réalisé en 1986 entre le cultivar ‘Rajah’ et une primevère auricule obtenue par semis.

Primula auricula 'Arundel Stripe', (Ray Downard, Royaume-Uni, 1986), jardin de Manu à Matane,
Primula auricula 'Arundel Stripe', (Ray Downard, Royaume-Uni, 1986), jardin de Manu à Matane, 2009-6-11.

Les primevères auricules à rayures, aussi appelées primevères tigrées, ont été populaires jusqu’au milieu du XVIIIe siècle. À partir de cette période, la demande pour cette forme de fleurs déclina. Allen Hawkes et Derek Parsons, deux hybrideurs anglais, ont fortement contribué à ramener à la mode ces fleurs originales.

Primula auricula ’Pinstripe’ auricule d'exposition ou de collection les rayées, jardin de Manu à Matane,
Primula auricula ’Pinstripe’ auricule d'exposition ou de collection les rayées, jardin de Manu à Matane, 2013-06-11.

Primula auricula ’Orwell Tiger’ (Allan Hawkes, Royaume-Uni, 1994) auricule d'exposition
Primula auricula ’Orwell Tiger’ (Allan Hawkes, Royaume-Uni, 1994) auricule d'exposition ou de collection les rayées, jardin de Mildred à Matane, 2009-06-11.

4. d) Les auricules d'exposition ou de collection les pures (Selfs) : un cercle farineux au centre, toutes les couleurs sont permises, les pétales présentent une couleur uniforme. Ces hybrides préfèrent généralement être cultivés en pot, à l'abri. Des sélections : 'Brazil' et 'Everest Blue'.

Primula auricula 'Brazil' (Derek Telford) auricule d'exposition ou de collection les pures, jardin de Mildred à Matane, 2014-06-10.
Primula auricula 'Brazil' (Derek Telford) auricule d'exposition ou de collection les pures, jardin de Mildred à Matane, 2014-06-10.

Primula auricula ’Everest Blue’ (Harald D. Hall, 1959) auricules d'exposition ou de collection les pures,
Primula auricula ’Everest Blue’ (Harald D. Hall, 1959) auricules d'exposition ou de collection les pures, jardin de Manu, 2014-06-10.

Les primevères auricules, des beautés florales printanières à intégrer à nos jardins.

Nom du cultivar inconnu, jardin de Manu à Matane, 2011-06-07.
Nom du cultivar inconnu, jardin de Manu à Matane, 2011-06-07.

Rock Giguère

2015-01-02

« Retour

Explorer, découvrir et se divertir

Endroit de prédilection pour tous les amateurs de patrimoine, de jardins, de culture, de photographie et de détente, le Domaine Joly-De Lotbinière vous propose une remarquable rencontre avec l'histoire et la nature, un pique-nique sous les arbres centenaires, une promenade au cœur de magnifiques jardins, une randonnée en forêt, une balade-découverte au bord du fleuve et plus encore...

Pour information

  • Téléphone : 418 926-2462
  • Télécopieur : 418 926-2525

Abonnez-vous à l'infolettre



Imprimer

Suivez-nous sur


Domaine Joly-De Lotbinière
7015, route Pointe Platon, C. P. 1000
Sainte-Croix, Québec, Canada
G0S 2H0
Téléphone : 418 926-2462
Télécopieur : 418 926-2525
Courriel :

Imprimé le : 24 septembre 2016