Domaine Joly-De Lotbinière
Aller directement au contenu

Vous êtes ici : Accueil > Jardins/Histoire/Nature > Infolettres de Rock Giguère > Restauration des dunes de Carmel-by-the-Sea

Restauration des dunes de Carmel-by-the-Sea

Entête Infolettre Rock

Infolettre : 28 mars 2017
Date : 10 avril 2017

Le projet de restauration des dunes d'arrière-plage de la Municipalité de Carmel-by-the-Sea, États-Unis, est un bel exemple de restauration initiée et gérée par une société d'horticulture. Située à 150 km au sud de San Francisco, Carmel-by-the-Sea compte environ 4 000 personnes et est située sur la bordure du Pacifique. L'acteur bien connu Clint Eastwood y a été maire de 1986 à 1988.

C'est le Carmel-by-the-Sea Garden Club qui a mis en place le projet en 2009 pour corriger un siècle de destruction humaine qui a fortement altéré l'état naturel des dunes le long de la côte du Pacifique attenante à la ville. Les dunes ont été classifiées comme un habitat environnemental sensible de plantes menacées et d'espèces revêtant un intérêt spécial dans l'État de la Californie.

Photo 1 Carmel-by-the-Sea

Le but du projet de restauration, supervisé par un biologiste spécialisé dans la restauration des habitats des dunes de la Côte du Pacifique, était de recréer un écosystème naturel propice à une végétation indigène caractéristique des dunes d'arrière-plage. Les plantes indigènes envahissantes non originaires de l'endroit ont été éliminées pour donner des conditions d'habitat qui permettent aux fleurs indigènes de vivre sans contraintes à l'intérieur d'un écosystème dunaire type.

Quelques passages ont été créés pour permettre aux gens d'accéder à la plage tout en évitant, ou du moins en réduisant le piétinement des dunes de l'arrière-plage. Des programmes d'interprétation sur le site ont aussi permis de conscientiser les amateurs d'activités récréatives à propos des effets négatifs de l'humain.

Plage sable Carmel-by-the-Sea

L'accès est maintenant sécuritaire pour une grande partie du milieu littoral et les visiteurs peuvent profiter de la jouissance scénique de la plage, une très belle plage de sable blanc en passant. Des activités de vulgarisation ont même permis à plusieurs habitants de Carmel-by-the-Sea d'apprécier l'écosystème dunaire et les espèces rares qui s'y trouvent.

L'habitat original comprenait des plantes basses et des arbustes adaptés au brouillard, au déplacement du sable, aux vents et au sel. Une forêt importante bordait le littoral. Entre autres, le pin de Monterey ou pin radié (Pinus radiata D. Don 1837) y était présent. Son nom commun évoque la baie de Monterey où est située justement Carmel-by-the-Sea. Un autre arbre dont l'aire naturelle est la baie de Monterey est le cyprès de Monterey ou cyprès de Lambert (Cupressus macrocarpa Hartw. 1847). Les conifères battus par le vent, s'adaptaient et formaient de belles sculptures vivantes.

Des survivants ont résisté aux vents forts du Pacifique qui leur ont fait plier l'échine. Le cyprès de Monterey, le cyprès à gros fruits, le cyprès de Lambert (Cupressus macrocarpa Hartw. 1847).

Rock devant les cyprès

Cyprès arbre sec

 

La restauration du site

Des petites aires ont été clôturées pour protéger les plantes indigènes qui viennent d'être plantées sur le site. Elles ont ainsi le temps de bien s'installer sans être piétinées.

Plantes clôturées Carmel-by-the-Sea

Des plantes indigènes typiques des dunes de sable californiennes (IC) ont été introduites ou multipliées sur certaines parcelles du site après avoir enlevé des plantes naturalisées envahissantes (NE). Les parcelles sont clôturées pour éviter le piétinement :

(IC) Abronia latifolia Eschsch. 1826, l'abronie à feuilles larges (yellow sand-verbena, coastal sand-verbena)

(IC) Abronia umbellata Lam. 1793, l'abronie rose, la verveine rose des sables, l'abronie à ombelles, l'abronie en ombelles (pink sand verbena)

(IC) Artemisia pycnocephala (Less.) DC. 1838, l'artémise à tête dense (beach sagewort)

(IC) Baccharis pilularis subsp. consanguinea (DC.) C.B. Wolf 1935 (Syn. Baccharis consanguinea DC. 1836), le brosse coyote (coyote brush, coyote     bush, chaparral broom, bush baccharis, dwarf chapparal false willow, dwarf coyote bush, kidney-wort baccharis)

(IC) Camissoniopsis cheiranthifolia (Hornem. ex Spreng.) W.L. Wagner & Hoch 2007 (Syn. Camissonia cheiranthifolia (Hornem. ex Spreng.) Raim. 1893, la camissonie à feuilles de giroflée, le camissoniopside à feuilles de giroflée (beach evning primrose)

(NE) Carpobrotus edulis (L.) N. E. Br. 1926, le croc de sorcière, le figuier des Hottentots, la griffe de sorcière, le doigt de sorcière, le doigt de fée, la ficoïde comestible (Hottentot-fig, ice plant, highway ice plant, pigface, sour fig)

(NE) Conicosia pugioniformis (L.) N.E. Br. 1926, la conicosie pugioniforme, la conicosie aux feuilles en forme de poignard, la ficoïde aux feuilles en forme de poignard

 

Abronia latifolia Eschsch. 1826
L'abronie à feuilles larges
Yellow sand-verbena, coastal sand-verbena

L'abronie à feuilles larges est une plante herbacée vivace qui est confinée à la côte ouest de l'Amérique du Nord, du sud de la Californie à l'île de Vancouver en Colombie-Britannique. Elle appartient à la famille des Nyctaginacées. Cette abronie produit des ombelles de fleurs dorées et brillantes, qui attirent les papillons. Ces dernières, plus grosses que celles de l'abronie rose, sont composées de bractées jaune doré et non de pétales. C'est la seule verveine des sols sablonneux à présenter une floraison jaunâtre. Ses tiges portent des feuilles charnues, comme la plupart des plantes de littoral. Ses racines sont longues et comestibles. Le plant pousse au soleil et forme un couvre-sol de 10 à 12 cm (4 à 5 po) de hauteur et de 60 à 200 cm (2 à 6 pi) de longueur.

Abroni latifolia Carmel-by-the-Sea

 

Abronia umbellata Lam. 1793
L'abronie rose, la verveine rose des sables, l'abronie à ombelles, l'abronie en ombelles
Pink sand verbena

L'abronie rose est une plante herbacée vivace qui pousse sur les plages et les dunes de sable de l'ouest de l'Amérique du Nord. Elle est considérée comme présente, de la Californie à Vancouver, mais cette espèce est jugée actuellement en voie de disparition en Colombie-Britannique. Durant une grande partie de l'année, elle produit des boules de fleurs roses à pourpre. Celles-ci émettent un parfum agréable la nuit. Le pédoncule est assez long pouvant mesurer entre 2,5 à 7 cm (1 à 3 po) de longueur. L'abronie se reproduit à l'aide de graines. Le spécimen qui a servi au botaniste Lamarck pour décrire la plante avait été récolté à Monterey en Californie. Ce fut la première plante californienne à être décrite par les botanistes.

Abronia umbellata Carmel-by-the-Sea

Abronia umbellata Carmel-by-the-Sea plant

Abronia umbellata Carmel-by-the-Sea gros plan

 

Artemisia pycnocephala (Less.) DC. 1838
L'artémise à tête dense
Coastal sagewort, beach sagewort

L'artémise à tête dense est originaire des plages côtières de l'ouest des États-Unis, du sud de la Californie au centre de l'Orégon. C'est une plante herbacée vivace appartenant à la famille des Astéracées. Cette artémise pousse dans un sol rocailleux ou sablonneux. Elle forme une touffe assez dense de 30 à 60 cm (1 à 2 pi) de hauteur et de 60 à 90 cm (2 à 3 pi) d'étalement. Son feuillage duveteux est légèrement aromatique, beaucoup moins que les autres artémises. Ses feuilles finement découpées prennent des couleurs qui varient du gris pâle au blanc. La floraison survient de la fin du printemps jusqu'au milieu de l'été. Elle est constituée de petites fleurs tubulaires jaune pâle.

Artemisia pycnocephala 1

Artemisia pycnocephala 2 Carmen-by-the-Sea

Artemisia pycnocephala 3 Carmen-by-the-Sea

 

Baccharis pilularis subsp. consanguinea (DC.) C.B. Wolf 1935 (Syn. Baccharis consanguinea DC. 1836)
La brosse coyote
Coyote brush, coyote bush, chaparral broom, bush baccharis, dwarf chapparal false willow, dwarf coyote bush, kidney-wort baccharis

Cette plante des bordures côtières est un arbuste au port étalé appartenant à la famille des Astéracées. Son feuillage persistant est très dense et bien ramifié. Il est composé de petites feuilles ovales gris vert. Sa croissance est rapide et son port est érigé. Cet arbuste peut atteindre de 1 à 3 m (3 à 10 pi) de hauteur et 2 m (6 pi) d'étalement. En août et en septembre, il produit des boules de fleurs verdâtres très discrètes. Le nom du genre évoque le dieu du vin Bacchus en raison du doux parfum émanant des racines.

Baccharis pilularis subsp. consanguinea Carmen-by-the-Sea

 

Camissoniopsis cheiranthifolia (Hornem. ex Spreng.) W.L. Wagner & Hoch 2007 (Syn. Camissonia cheiranthifolia (Hornem. ex Spreng.) Raim. 1893
La camissonie à feuilles de giroflée, le camissoniopside à feuilles de giroflée
Beach evening primrose, beach suncup

La camissonie à feuilles de giroflée est une plante herbacée vivace qui pousse surtout en Californie. Elle fait partie de la famille des Onogracées. Les tiges s'irradient à partir d'une rosette centrale et peuvent atteindre 60 cm (2 pi) de longueur. La plante, habituellement prostrée, peut donc mesurer 1,2 m (4 pi) de diamètre. Le feuillage est gris vert et duveteux. Les fleurs, qui mesurent environ 2 cm (¾ po) de diamètre, apparaissent au bout des tiges. Elles sont composées de quatre pétales jaune brillant, qui deviennent rougeâtres en fanant. C'est une plante vivace de courte durée que l'on trouve le plus souvent sur les plages côtières.

Camissoniopsis cheiranthifolia Carmen-by-the-Sea

Camissoniopsis cheiranthifolia Carmen-by-the-Sea 2

 

Carpobrotus edulis (L.) N. E. Br. 1926
Le croc de sorcière, la griffe de sorcière, le figuier des Hottentots, le doigt de sorcière, le doigt de fée, la ficoïde comestible
Hottentot-fig, ice plant, highway ice plant, pigface, sour fig

Le croc de sorcière est une plante herbacée vivace et robuste originaire de l'Afrique du Sud. Elle appartient à la famille des Aizoacées. Le nom du genre dérive du grec karpos signifiant fruit et brotos voulant dire comestible. Les feuilles charnues et persistantes de cette plante succulente rampante sont légèrement arquées ce qui leur fait ressembler à des griffes, d'où ses noms vernaculaires de croc de sorcière et de griffe de sorcière.

Le plant produit des grandes fleurs solitaires dont la couleur peut varier du jaune au rose, en passant par le mauve. Elles sont ornées d'un beau cœur jaune. La floraison qui survient du printemps jusqu'à l'automne est suivie par une fructification jaunâtre qui se consomme aussi bien cru qu'en confiture. Les fruits sont aussi appréciés de certains animaux. Le plant peut atteindre une hauteur de 10 à 12 cm (4 à 5 po) et émet des tiges qui peuvent mesurer 90 cm (3 pi) de longueur.

Cette plante aurait été introduite en Californie au début du XXe siècle. Elle a été largement plantée pour stabiliser les dunes. Elle a été tellement efficace pour coloniser les plages et les falaises de la Californie, qu'aujourd'hui elle est considérée comme une plante envahissante. La plante a aussi été dispersée par les herbivores. Le croc de sorcière est aussi très populaire comme plante ornementale. Aujourd'hui, il pose des problèmes écologiques, car ses immenses tapis menacent la diversité californienne.

Carpobrotus edulis Carmen-by-the-Sea 1

Carpobrotus edulis Carmen-by-the-Sea 2
Cette plante introduite est maintenant la plante dominante sur les dunes de Carmel-by-the-Sea.

Carpobrotus edulis Carmen-by-the-Sea 3

 

Conicosia pugioniformis (L.) N.E. Br. 1926
La conicosie pugioniforme, la conicosie aux feuilles en forme de poignard, la ficoïde aux feuilles en forme de poignard
Narrow-leaved iceplant, pigroot

La conicosie pugioniforme est une plante succulente rampante originaire de l'Afrique du Sud qui s'est naturalisée en Californie. Cette plante herbacée vivace, qui appartient à la famille des Aizoacées, a colonisé les dunes côtières de la Californie. Aujourd'hui, cette plante introduite est considérée comme une plante envahissante. Ses feuilles gris vert en forme de poignard sont généralement rondes, comme le nom de l'espèce l'évoque. Elles ne forment donc pas une griffe comme Carpobrotus edulis (L.) N. E. Br. 1926 qui lui ressemble beaucoup. Cette plante donne des grosses fleurs solitaires jaunes qui ressemblent à une marguerite. Elles mesurent entre 5 à 9 cm (2 à 3¾ po) de diamètre. Les fleurs sont composées de 200 à 250 pétales étroits, ce qui différencie aussi la conicosie aux feuilles en forme de poignard du croc de sorcière. Elle fleurit du printemps jusqu'à l'automne.

Conicosia pugioniformis Carmen-by-the-Sea 1

Conicosia pugioniformis Carmen-by-the-Sea 2

Conicosia pugioniformis Carmen-by-the-Sea 3

 

Une grosse partie du littoral de North Dunes est dominée par le cyprès de Monterey, aussi appelé le cyprès à gros fruits ou cyprès de Lambert (Cupressus macrocarpa Hartw. 1847). Certains ont été plantés il y a plus de 100 ans, alors que de plus jeunes sujets ont été ajoutés récemment pour remplacer les plantations qui sont mortes.


Cupressus macrocarpa Hartw. 1847
Le cyprès de Monterey, le cyprès à gros fruits, le cyprès de Lambert
Monterey cypress, ciprés Monterrey

Appartenant à la famille des Cupressacées, ce cyprès est endémique à la côte centrale de la Californie. C’est une espèce menacée qui n’a été découverte qu’en juillet 1846 par le botaniste allemand Theodor Hartweg (1812-1871) qui l’a récoltée dans la baie de Carmel. Ce botaniste a eu une carrière très productive herborisant en Colombie, en Équateur, au Guatemala, en Jamaïque et au Mexique pour la Royal Horticultural Society. Entre autres, il est reconnu pour ses recherches sur les conifères.

Les cônes femelles du Cyprès de Monterey sont les plus gros du genre Cupressus, ce qu’évoque macrocarpa, le nom de l’espèce. La charpente de l’arbre prend souvent des formes torturées, sculptée par les vents forts de la côte. Deux petits peuplements situés à Cypress Point dans la baie de Pebble Beach et à Point Lobos près de Carmel abritent les représentants indigènes de cette espèce rare. La fraîcheur et les brumes marines de son habitat lui évitent d’être attaqué par un chancre, un fléau qui attaque ce cyprès et limite alors sa vie à quelques années si l’été est trop chaud.

Ce conifère au feuillage persistant peut atteindre 25 m (80 pi) de hauteur. Son houppier, c’est-à-dire l’ensemble des branches situées au sommet de l’arbre, est généralement étalé et plutôt clairsemé. L’arbre est plus haut, s’il se développe sur un site protégé. Son bois présente une couleur rosée et un grain fin. Il est rustique en zone 8. L’espèce est largement plantée en Californie, dans d’autres secteurs de l’Amérique du Nord et en Europe.

Cupressus macrocarpa Carmen-by-the-Sea 1
Feuillage et fruits du cyprès de Monterey.

Cupressus macrocarpa Carmen-by-the-Sea 2
Les vestiges du passé glorieux de ces arbres.

Cupressus macrocarpa Carmen-by-the-Sea 3

Cupressus macrocarpa Carmen-by-the-Sea 4
Le cyprès de Monterey, le cyprès à gros fruits, le cyprès de Lambert (Cupressus macrocarpa Hartw. 1847).
Un jeune sujet.

 

Note 1 : Les photographies ont été prises par l'auteur.

Note 2 : Merci au botaniste Camille Rousseau qui révise régulièrement mes textes au niveau linguistique avant publication.

Note 3 : Les photographies des plantes qui ont fait l’objet de cette infolettre sont ou seront disponibles sous peu sur le site : www.millettephotosdeplantes.com.

Note 4 : Les jours suivant l'émission des infolettres, elles sont disponibles sur le site du Domaine Joly-De Lotbinière : http://www.domainejoly.com/fr/jardins-histoire-et-nature/infolettres-de-rock-giguere/. Merci à la directrice Hélène Leclerc pour l'hébergement.

Au plaisir !!!!!! Enjoy !!!!!!!!

Rock Giguère
2017-03-28

 

 

 

 

 

« Retour

Explorer, découvrir et se divertir

Endroit de prédilection pour tous les amateurs de patrimoine, de jardins, de culture, de photographie et de détente, le Domaine Joly-De Lotbinière vous propose une remarquable rencontre avec l'histoire et la nature, un pique-nique sous les arbres centenaires, une promenade au cœur de magnifiques jardins, une randonnée en forêt, une balade-découverte au bord du fleuve et plus encore...

Pour information

  • Téléphone : 418 926-2462
  • Télécopieur : 418 926-2525

Abonnez-vous à l'infolettre



Imprimer

Suivez-nous sur


Domaine Joly-De Lotbinière
7015, route Pointe Platon, C. P. 1000
Sainte-Croix, Québec, Canada
G0S 2H0
Téléphone : 418 926-2462
Télécopieur : 418 926-2525
Courriel :

Imprimé le : 18 décembre 2017